La Confiance se prépare à quitter Brest

Mardi 22 novembre 2016 à 14h00, le patrouilleur léger guyanais La Confiance et ses 24 marins quitteront définitivement la métropole et la cité du Ponant pour rallier leur port-base de Dégrad-des-Cannes.
La Confiance, construite à Saint-Malo et Boulogne par la SOCARENAM, est le premier des deux patrouilleurs destinés à la Guyane. Il sera suivi par La Résolue, livrée début 2017. Tous deux assurent le renouvellement des moyens navals de la Marine nationale en Guyane et remplaceront progressivement les patrouilleurs de type P400, La Capricieuse et La Gracieuse, mis en service en 1986 et 1987.
Les PLG prendront notamment part aux missions de police des pêches, lutte contre les trafics, surveillance de l’espace maritime et sécurité des tirs de fusées du centre spatial de Kourou dans la zone maritime Antilles-Guyane, qui s’étend sur plus de 120 000 km². (Photo : Gilbert Auffret)

la-confiance-2016-11-17-brest-ga-1

IDEC est arrivé à Brest

Toute l’équipe du Maxi trimaran IDEC SPORT vient de passer en code Orange, signal d’alerte défini par Francis Joyon pour indiquer une opportunité météo favorable au déclenchement sous 5 jours d’une tentative contre le Trophée Jules Verne, record du tour du monde à la voile en multicoque, en équipage et sans escale. IDEC SPORT est arrivé à Brest cet après midi pour se tenir prêt à franchir la ligne de départ historique de ce fabuleux record à Ouessant dès dimanche soir 6 novembre.

Le Revi de retour en métropole

Le remorqueur-ravitailleur Revi est arrivé ce matin à la base navale de Brest pour y être désarmé. Mis sur cale le 7 juin 1983 au chantier Bréhéret à Couéron, près de Nantes, lancé le 15 mai 1984, il a été baptisé en référence au nom polynésien du mérou drapeau.
Affecté dans le Pacifique dès son admission au service actif le 9 mars 1985, son activité a essentiellement été centrée sur les opérations liées aux expérimentations nucléaires à Mururoa et à Fangataufa. Comme son sister-ship le Rari, il a mené à bien d’innombrables missions de remorquage de barges, de positionnement et de relevage de balises, de mouvement portuaires, de ravitaillement et de soutien aux équipes de préparation, d’exécution et de dépouillement des essais atomiques.
Depuis la fin des essais nucléaires dans le Pacifique (31 juillet 1998), le Revi était basé à Papeete (Tahiti), et son activité était recentrée sur des missions de service public.
Le Revi sera remplacé à la mi-décembre par le bâtiment multi-missions Bougainville qui fait actuellement route vers Papeete.

En savoir plus sur NETMARINE

Le Bougainville en route pour la Polynésie

Le Bougainville a quitté définitivement la métropole jeudi 6 octobre pour rallier la Polynésie française. Après quelques escales comme Halifax (Canada) ou Miami (USA), il empruntera le canal de Panana pour rejoindre l’océan Pacifique et son port base Papeete qu’il atteindra le 16 décembre. Il accomplira des missions de présence, de surveillance et de protection des intêrets français dans une zone économique exclusive (ZEE) de plus de 5 millions de km2.
Le Bougainville est le deuxième bâtiment multi-missions (B2M) développé et produit par Kership, co-entreprise créée en 2013 par le chantier de construction navale Piriou (55%) et DCNS (45%).